Avoir la patate

Que celui ou celle, qui n’a jamais joué devant une assiette de purée, se fasse connaître !

Nous avons tous des souvenirs d’enfance de purée de pomme de terre. Qu’elle soit maison ou en flocon, elle a certainement été le support de beaux dessins avec la fourchette comme pinceau.

purée de pommes de terre

Comme l’on peut effacer à volonté avec le couteau, que de temps passé à jouer devant son assiette : en avant fleur, tête à toto ou dessins géométriques. A cet âge, la purée a bien le temps de refroidir. Et une fois l’inspiration artistique tarie, on se lance dans la géophysique : toujours outillé de nos couverts, on réalise en 3 dimensions un magnifique cône volcanique, on creuse un cratère dans lequel la cuisinière peut verser le jus de la viande. Façon Vésuve ou Piton de la fournaise, toutes sortes d’éruptions sont testées avec toute l’application qui caractérise l’enfant dans son monde imaginaire.

Si vous ne faites pas souvent, voire jamais de purée maison, laissez vous tenter : le résultat est tellement meilleur ! C’est si facile à cuisiner… il faut seulement prévoir les 20 à 30 minutes de cuisson.

la purée maison, un délice

La recette de la purée maison

INGRÉDIENTS :

  • Pommes de terre à chair farineuse (bintje) : regarder l’emballage ou demandez à votre primeur
  • Lait tiédi (pas plus d’un verre)
  • Beurre
  • Sel et poivre

Epluchez et coupez vos pommes de terre. Faites les cuire à la cocotte minute ou dans une casserole jusqu’à ce qu’elles soient bien tendres.

Egouttez les pommes de terre et écrasez les à la fourchette (si vous n’avez aucun autre outil), au presse purée (simplissime à utiliser et nettoyer et peu onéreux) ou au moulin à légume (un peu long à sortir de son placard et à laver à mon gout). MAIS n’utilisez jamais de mixeur sous peine d’avoir de la colle à servir dans les assiettes !

Tout en écrasant les pommes de terre versez peu à peu le lait tiédi jusqu’à obtenir la texture souhaitée.

Il ne reste qu’à appeler les convives à passer à table, mettre un gros morceau de beurre puis saler et poivrer généreusement.

Bon appétit !

Je ne résiste pas au plaisir de vous faire partager la reproduction de cette huile sur toile d’Albert Anker (1886), La petite éplucheuse de pommes de terre.

La petite éplucheuse de pommes de terre, A. Anker

Publicités